Search
lundi 9 décembre 2019
  • :
  • :

Africa Web festival 2019 Digitalisation: les GAFAM et l’avenir nos médias en Afrique

Africa Web festival 2019 Digitalisation les GAFAM et l'avenir nos médias en Afrique

Africa Web festival 2019 Digitalisation les GAFAM et l’avenir nos médias en Afrique Africa Web festival 2019 Digitalisation les GAFAM et l’avenir nos médias en Afrique

La 6 édition d’Africa Web festival, il était question de la thématique des GAFAM et l’avenir nos médias en Afrique avec pour thème  » Face aux GAFAM, quelles places peuvent occuper les Médias ? » Et c’était avec les expèrts, les acteur et les passionnés des nouveaux médias.

Comme panélistes nous avons M. Jacques BILLE, de l’Université Paris 2 Panthéon-Assas en France, M. Lacinan OUATTARA de la RTI Info en Côte d’Ivoire et M.Félix BONY du site Abidjan.net, Côte d’Ivoire.

Lire aussi:
Le Meet'Com le rendez-vous des professionnels de la communication, du marketing et du numérique

Commençant par les médias classiques, les pénalistes ont donné des pistes de survie pour les nombreux médias classiques en perte de vitesse avec l’avènement des géants mondiaux du digital notamment ceux qu’on appels les GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft).

Ils conseillent aux médias classiques la transformation digitale de leurs différents médias afin de concurrencer les GAFAM. Ils ont aussi souhaité que nos Etats imposent des taxes à ces géants à travers une réglementation comme ailleurs en Europe selon les explications de M. Jacques BILLE. De son coté, M. Lacinan OUATTARA lui suggère que tous les médias traditionnels en Afrique ou en Côte d’Ivoire s’unissent pour faire face GAFAM.

Lire aussi:
La 6e édition d’Africa Web Festival s’intéressera à l'accélération de la numérisation de l’Afrique

D’abord Monsieur Moïse Saint-Denis de MONTRÉAL est revenu sur la question de la réglementation. Il est selon lui possible de soumettre les GAFAM à des taxes, en citant en exemple le Québec qui a pris des mesures réglementaires contre Netflix quant aux œuvres de l’esprit cela à travers la technologie blockchain.
Mais selon Monsieur Founseni Soro, Directeur Général de SUZANG GROUP, lutter contre les géants mondiaux du Digital est une lutte perdue d’avance. Ce qu’il faudrait juste faire, c’est de trouver des stratégies adéquates afin d’anticiper leurs fonctionnements.
Pour finir, il faut retenir que nous sommes dans un monde qui bouge rapidement à travers le numérique. Il faut alors des médias qui s’adaptent en s’adaptant aux nouvelles tendances de la consommation de l’information via le numérique.

Lire aussi:
Signature de partenariat entre Suzang Group et Africa Web Festival pour assurer la communication digitale

Comments

comments




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *