Search
samedi 28 novembre 2020
  • :
  • :

Apple explore le développement de ses propres outils de recherche, ce qui est mauvais pour Google

Apple explore le développement de ses propres outils de recherche, ce qui est mauvais pour Google

Apple explore le développement de ses propres outils de recherche, ce qui est mauvais pour Google

Apple envisage de créer ses propres outils de recherche, ce qui est potentiellement une mauvaise nouvelle pour le plus grand fournisseur de recherche, Google. Selon le Financial Times , le fabricant d’iPhone intensifie ses efforts pour développer sa propre technologie de recherche alors que les autorités antitrust américaines menacent les paiements que Google effectue pour garantir le placement de premier choix de son moteur de recherche sur l’iPhone.

Un changement silencieux dans la dernière version d’iOS 14 a montré qu’Apple a commencé à afficher ses propres résultats de recherche et à créer un lien direct vers des sites Web lorsque les utilisateurs tapent des requêtes. La mise à jour a également mis de côté Google pour certaines fonctions de recherche. Les requêtes effectuées sur la fenêtre de recherche accessible en faisant glisser vers la droite (Apple l’appelle «Today View») affichent une liste de suggestions générée par Apple plutôt que des résultats Google. Ils ont également des offres d’emploi fréquentes pour les ingénieurs de recherche qui sont nécessaires pour atteindre cet objectif.
Apple renforce ses capacités de recherche depuis un certain temps. Ils ont débauché la tête de recherche de Google il y a 2,5 ans
C’est une mauvaise nouvelle pour Google

Lire aussi:
Infinix Hot 6X VS TECNO Spark 2: Spark 2 sera-t-il une alternative à la pâte?

On estime que Google paie entre 8 et 12 milliards de dollars par an pour être le moteur de recherche iOS par défaut. On pense qu’il s’agit du plus gros paiement que Google effectue à qui que ce soit et qu’il représente entre 14% et 21% des bénéfices annuels d’Apple.

Le développement par Apple fait suite à un procès historique contre Google par le ministère américain de la Justice, où ils affirment que la société a violé les lois anti-trust. Ce procès a révélé que près de la moitié du trafic de recherche de Google provient désormais d’appareils Apple et que la perspective de perdre l’accord Apple a été décrite comme un scénario de code rouge dans l’entreprise.

Lire aussi:
Internet : qu'est-ce que l'identité numérique en ligne?

Comments

comments




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *