Search
samedi 4 juillet 2020
  • :
  • :

Et si la Côte d’Ivoire devient membre actif du conseil de l’UIT

Et si la Côte d'Ivoire devient membre actif du conseil de l'UIT

Et si la Côte d’Ivoire devient membre actif du conseil de l’UIT

Et si la Côte d’Ivoire devient  membre actif du conseil de l’UIT – Union Internationale des Télécommunications. C’est l’ambition affichée par l’autorité du pays avec pour objectif de participer aux grandes décisions en matière d’Economie Numérique sur le continent.

Il faut dire que le pays occupe deja plusieurs postes de responsabilités dans les trois secteurs de l’UIT, notamment les secteurs du Développement (UIT-D), de la Normalisation (UIT-T) et des Radiocommunications (UIT-R). Et pour quoi pas membre actif du conseil  de l’UIT ?

Et si la Côte d’Ivoire devient membre actif du conseil de l’UIT

Selon les explications du Ministre ivoirien de l’Economie Numérique et de la Poste M. Isaac Dé,

« Notre ambition est de devenir de nouveau, un membre encore plus actif du Conseil de l’UIT, afin de participer pleinement aux grandes décisions en matière d’Économie Numérique, et de jouer un rôle de coordonnateur et de relais auprès des États membres de notre région quant aux résolutions et décisions arrêtées au Conseil, et de contribuer à la réalisation des Objectifs de Développement Durable (ODD) », a-t-il expliqué.

Pour le moment la question est de savoir si la Côte d’Ivoire mérite bien d’être membre actif de cette grande institution. Des éléments de réponse dans ce qui va suivre en termes de performance de chiffres de ce qui se fait de mieux en matière de développement du secteur du numérique dans le pays.

Lire aussi:
Mobile 360 West-Africa à Abidjan : comment les jeunes changent le visage de l'Afrique

Nous allons faire un état des lieux des chiffres clés du dynamisme de l’économie numérique en Côte d’Ivoire et un focus sur la politique de développement du secteur du numérique et perspectives.

État des lieux des chiffres clés du numérique

La Côte d’Ivoire se positionne aujourd’hui comme l’un des futurs hubs de l’économie numérique en Afrique l’Ouest cela se remarque à travers le dynamisme de développement du secteur depuis 2012.
Un aperçu du potentiel du numérique en chiffre qui dépasse la moyenne en Afrique

  • 3 opérateurs de téléphonie mobile disposant de la licence globale,
  • 5 principaux fournisseurs d’accès internet,
  • 34 millions d’abonnements à la téléphonie mobile, avec un taux de pénétration du mobile de plus 136%,
  • 14 millions (sur 24 millions) d’habitants connectés à Internet en mobilité,
  • 10 millions d’utilisateurs du Mobile Money
  • 200 000 emplois directs et indirects créés
  • Un chiffre d’affaires du marché des télécommunications d’environ 800 millions d’euros (920 millions USD) au 1er semestre 2018 et 1 milliard 673 millions d’euros (1 milliard 930 millions USD) en 2017, une contribution à la croissance au PIB de l’ordre de 9%.
  • Ces chiffres font que le secteur du numérique occupe la deuxième place dans l’économie du pays après l’agriculture, ce qui n’est pas mal.
Lire aussi:
Vers DEMO Africa Innovation tour l'étape Ouest Africaine à Abidjan

Zoom sur l’évolution du secteur de l’internet

Zoom sur l'évolution du secteur de l'internet en Côte d'Ivoire

Zoom sur l’évolution du secteur de l’internet en Côte d’Ivoire

  • L’accès à Internet enregistre plus de 14 millions d’abonnements en 2018,
  • contre 5,2 millions en 2014, soit une augmentation de plus de 170%, correspondant à une pénétration de plus de 56% de la population, alors que ce nombre n’excédait pas les 200 mille abonnements en fin 2011.
Zoom sur l'évolution du secteur de l'internet en Côte d'Ivoire

Zoom sur l’évolution du secteur de l’internet en Côte d’Ivoire

L’évolution du secteur de la téléphonie mobile

L'évolution du secteur de la téléphonie mobile en Côte d'Ivoire

L’évolution du secteur de la téléphonie mobile en Côte d’Ivoire

La Cote d’Ivoire, tout comme l’Afrique, a démocratisé la téléphonie mobile avec un taux de pénétration qui dépasse les 100% dans la plupart des pays à l’image de la Côte d’Ivoire qui avoisine les 136% selon les derniers chiffres de l’ARTCI.

Graphique 1 Évolution des abonnements à la téléphonie mobile (en millions)

Graphique 1 Évolution des abonnements à la téléphonie mobile (en millions)

La Côte d’Ivoire au 5e rang mondial dans les usages du Mobile Money

Le numérique catalyseur de l’inclusion financière dans une Afrique ou le taux de bancarisation est encore faible. Ce qui n’est pas le cas du Mobile Money un secteur qui évolue de façon exponentielle.

  • Avec plus de 10 millions d’utilisateurs qui échangent quotidiennement dans le pays,
  • Plus de 17 milliards de francs CFA (près de 26 millions d’euros / 31 millions de dollars) de transaction jour l’un des plus forts taux en Afrique,
  • Son succès traduit une plus grande inclusion financière des populations ivoiriennes. Il y a aujourd’hui plus de personnes avec un compte bancaire mobile qu’au sein de l’ensemble du secteur bancaire.
  • Les transferts d’argent par téléphonie mobile sont maintenant utilisés de manière courante, positionnant la Côte d’Ivoire au 5e rang mondial en termes de proportion de ménages utilisant le Mobile Money.
Lire aussi:
MTN Ouganda lance le premier test pilote de la nouvelle technologie 5G mobile

Inclusion numérique pour faciliter l’accès aux matériels informatiques en Côte d’Ivoire, avec une croissance soutenue du niveau d’acquisition d’équipements informatiques en volume liée à la défiscalisation.

Parlant de maturité numérique en Côte d’Ivoire

Relativement aux autres indicateurs de classement devenus des référentiels pour les partenaires internationaux, on notera que notre Pays est classé en 2017 au :

  • 14e sur 46 pays africains dans l’indice IDI (ICT Development Index) de l’IUT, 2e en Afrique de l’Ouest ;
  • 7èmerang en Afriquesub-Saharienne et 74e rang au niveau mondial pour le Global Cybersecurity Index (GCI) 2017 de l’UIT ;
  • 5èmerang en Afrique et au 18e rang mondial relativement à l’accessibilité de l’internet, selon le rapport 2017 de l’agence « Alliance for Affordable Internet ».

Bref, tous ces potentiels du numérique dans le pays montrent bien que la Côte d’Ivoire a bel et bien sa place à l’UIT comme membre actif. Dans la deuxième partie de ce billet nous allons décrypter pour vous le meilleur de la  politique de développement du secteur du numérique en Côte d’Ivoire et les perspectives.

Comments

comments



Abou Kam est consultant spécialisé dans la stratégie digitale, Blogger chroniqueur sur les nouvelles technologie en Afrique et ailleurs, fondateur du blog Aboukam.Net.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *