Search
mercredi 20 septembre 2017
  • :
  • :

Quelle est la différence entre Digital Marketer et Digitale Manager?

Quelle est la différence entre Digital Marketer et Digitale Manager

Quelle est la différence entre Digital Marketer et Digitale Manager

Transformation digitale en entreprise! Quelle est la différence entre le digital marketer et le digitale manager en entreprise? Car il ne faut pas confondre ces deux important métier du web qui sont complémentaire dans la stratégie digitale.

Ce billet se focalise sur le métier de DIGITAL Marketer, un autre  sera consacré au DIGITAL Manager.

Ne pas confondre  DIGITAL Marketer et celui de DIGITAL Manager

Bien souvent, le métier de DIGITAL Marketer et celui de DIGITAL Manager sont confondus. Alors qu’en la matière, l’un est purement MARKETER ayant pour but de vendre ou faire vendre et l’autre est purement « brand ».
Pour aider plus d’un voici quelques lignes pour tout dire sur le DIGITAL Marketer. Plutard on parlera du D. Manager.

1 – c’est quoi un digital marketeur ?

Le Digital marketing manager travaille au sein de la direction communication et marketing d’une entreprise. Il a pour mission d’accompagner la direction dans la mise en place de la stratégie numérique de la marque. Bien souvent, il a étudié le Marketing.

Ses différents objectifs le poussent à mener le suivi et la conduite opérationnelle des différents projets numériques, que ce soit sur smartphone, sur tablette ou sur ordinateur. Le digital marketing manager s’occupe également d’animer (faire animer par un autre, le CM ou un prestataire externe) les réseaux sociaux en lien avec l’entreprise, il gère toute la vitrine internet de la marque (son e-reputation), le référencement, l’affiliation et la visibilité sur le web en général.

2 Quelles missions pour le digital marketing manager ?

Rattaché à la direction générale ou marketing d’une entreprise, le digital marketing manager a pour objectif d’améliorer la visibilité de la marque sur le web (Comm & Marketing ici en Afrique). Étant Marketer et donc un appui à la vente, ses multiples tâches lui permettent de générer du trafic (site), d’améliorer les ventes en ligne (E-commerce ou vente à partir des réseaux sociaux), de satisfaire les clients (SAV en ligne) et d’animer les réseaux sociaux et autres vitrines de l’entreprise. Son rôle est de concevoir et d’animer la communication de la marque sur le web tout en respectant la stratégie et la politique globales de l’entreprise (dans le strict respect des objectifs de l’entreprise).

Le responsable marketing digital

-Le responsable marketing digital définit, avant de commencer sa mission, un plan d’action sur l’année (daté et budgétisé, mentionnant les retours sur investissement) à venir en créant des objectifs précis comme le nombre de prospects acquis ou un chiffre d’affaire à atteindre (Sans ROI pas de stratégies digitale validée).

-Définir à la fois les objectifs de l’année

Il s’occupe de définir à la fois les objectifs de l’année, les ressources humaines nécessaires à la mise en œuvre du projet, les canaux de communication à développer et les prestataires extérieurs à faire intervenir.

– Définir clairement sa stratégie

Vient ensuite le moment pour lui de définir clairement sa stratégie tout en respectant un budget alloué par la direction marketing ou générale. Lorsque le projet est clairement défini, le digital marketing manager encadre et anime ses équipes et y intègre des collaborateurs du service marketing. Il organise et pilote la veille dans un constant soucis d’innovation.

– Contribue à l’amélioration des usages « digitaux »

Enfin, il contribue à l’amélioration des usages « digitaux«  ou la transformation digitale de la marque qui l’emploie pour faciliter les usages et offrir une meilleure expérience aux clients.

-Objectif en terme de chiffre

PS: Il est objectivité sur le nombre d’abonnés de la marque, le nombre de visites du site web, le nombre de ventes obtenues à partir du site, sa participation au chiffre d’affaires, sa gestion des clients en ligne (CRM), le nombre d’outils développés pour améliorer les usages en internes, ses retours en matière de veille, les évents crées pour fédérer la communauté, sa capacité à gérer les crises en ligne et sur sa capacité à ne point dépasser le budget alloué.

La suite sera consacré DIGITAL MANAGER?

Une contribution de  Cathy Melene Nomel

Comments

comments




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *