Search
samedi 23 mars 2019
  • :
  • :

Le métier de blogueur, influenceur et créateurs de contenus un potentiel en devenir  

Le métier de blogueur, influenceur et créateurs de contenus un potentiel en devenir  

Le métier de blogueur, influenceur et créateurs de contenus un potentiel en devenir

Zoom sur le retour d’expérience d’Amlan Dje Bandama sur les opportunités dans la collaboration entre les créateurs de contenu et les marques qui sont de plus en plus à la recherche de visibilité sur le segment des web influenceurs et créateur de contenu numérique en Afrique.

Ce qui permettra aux web influenceurs et créateurs de contenu digitaux de monétiser leur trafic et/ou audience en ligne. Elle partage ici dans un post sur son compte instagram.

Le métier de blogueur, influenceur et créateurs de contenus un potentiel en devenir 

Je travaille depuis 2015 dans la domaine du marketing digital

Je travaille depuis 2015 dans la domaine du marketing digital. Je suis à mon poste actuel depuis 2017 en tant que directrice de clientèle et j’accompagne un peu plus d’une dizaine de marques internationales présentes en France à booster leur performances sur les canaux digitaux notamment les partenariats avec les créateurs de contenu.

Ce sont principalement des marques de Fashion, Beauté et Voyage & loisirs dont: Clarins, Thierry Mugler, Stradivarius, Pull&Bear, Calzedonia, Canon, Converse, PrettyLittleThing, MyM&Ms, Kiabi, eBookers, Toys’R’Us, LaFourchette… etc.

Lire aussi:
Afrique: 1xBet - l'un des meilleurs sites de paris en ligne

Lire aussi:Comment identifier les web influenceurs africains

Connecter les marques avec les créateurs de contenu

Quand je souhaite connecter des marques avec des créateurs de contenu et que j’entends par exemple : « C’est 6 000€ la vidéo ou alors 3 000€ la story instagram incluant le lien vers un article ou une collection etc.», j’ai juste une envie: encourager toutes les blogueurs, influenceurs et créateurs de contenus Ivoiriens en particulier et Africains à prendre cela à cœur.

Travaillez à faire grandir vos communautés et professionnalisez-vous

Travaillez à faire grandir vos communautés et professionnalisez-vous pour faire valoir votre travail et mieux vous vendre. Trop souvent j’entends parler de partenariats dont la contrepartie est dérisoire. Les gars, ré-veillez-vous !
C’est pas parce que c’est l’Afrique qu’il faut dévaloriser son propre travail. Si on veut de vous, on mettra le prix. Encore faut-il que cela reflète votre travail.

Professionnalisez-vous, informez-vous

Professionnalisez-vous, informez-vous, regardez ce qui se fait ailleurs, et si besoin, faites-vous accompagner ! PS: Cette recommandation ne concerne pas les acheteurs de fake followers ou de likes. Avec un peu de vigilance, vous êtes très vite démasqués. Tout le monde n’est pas dupe! 

Et pour ceux qui me connaissent et demandent pourquoi moi-même je ne fais pas de partenariats à titre perso, c’est parce que je suis tenue par une clause. Ce serait injuste de se mettre en avant ou demander à ses collègues des faveurs pour gagner des sous aux détriments des autres. J’espère que ce post donnera plus de motivation à quelqu’un qui en a besoin!  affirme  @Amlan_Carine sur son compte instagram.

Lire aussi:
Quels sont les web influenceurs dans les médias sociaux?

Pour se prendre très au sérieux, il faut savoir ce que l’on fait est un métier

Pour Cathy Melene Nomel « Je suis totalement d’accord. Cependant pour se prendre très au sérieux, il faut savoir ce que l’on fait est un métier, il faut savoir faire ressortir les metrics nécessaires et permettre réellement aux marques d’atteindre leurs objectifs. En disant, je veux tel montant parce que moi je peux te permettre de toucher x ou y cible.

Chez nous pour le moment, ma belle, il y a beaucoup d’influencueurs qui ne dressent même pas de « brief » où les indicateurs sur leur influence (issue de précédentes campagnes par exemple), précisent ce qu’ils sont capables de faire. On est prêt à payer cher, nous le faisons pour certains qui savent se prendre au sérieux mais qui sont surtout rentables. On ne prend pas un influenceur que pour des likes.

Qu’ils bossent sur leur rendement, nous marques attendons de réels ROI, si on a ça, je pense pas qu’on refusera le reste. PS: ils doivent se prendre au sérieux et travailler leur influence Amlan Dje Bandama !

Comments

comments




One thought on “Le métier de blogueur, influenceur et créateurs de contenus un potentiel en devenir  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *