Search
mardi 15 octobre 2019
  • :
  • :

Vers la digitalisation des opérations financières au sein de l’UEMOA

Vers la digitalisation des opérations financières au sein de l'UEMOA

Vers la digitalisation des opérations financières au sein de l’UEMOA

Vers la digitalisation des opérations financières au sein de l’UEMOA. C’est le thème du déjeuner débat organisé par l’Association des Diplômés du Master Banque et Finance du Centre Africain d’Etudes Supérieures en Gestion de Dakar, CESAG, ce samedi 20 juillet à Abidjan.

Enjeux et opportunités des opérations financières

Les différentes communications ont mis en lumière les enjeux et opportunités pour les acteurs économiques pour maximiser la création de valeur grâce aux nouvelles technologies. Et partant, améliorer le taux de bancarisation, aujourd’hui estimée à 15%, à partir d’une inclusion financière plus significative dans l’ensemble de la société. Aujourd’hui, 55% de la population n’a toujours pas accès à aucun service financier ( banque, microfinance, mobile money).

« La digitalisation interne permet de développer des processus, des systèmes, pour optimiser la gestion interne des institutions financières, en terme de ressources humaines, en terme de coûts et d’avoir une meilleure vue sur la performance de la gestion bancaire à travers les business intelligences. La digitalisation externe sont les solutions de mobile banking. Elle permet de toucher les populations qui n’ont pas encore accès aux services financiers à partir des réseaux sociaux, les solutions de banque en ligne destinées aux clients des banques ou non à travers des wallets », en témoigne Issa Fadiga, Directeur Général de la Caisse Nationale des Caisses d’Epargne.

Les banques n’ont plus besoin d’avoir des agences partout

 » Aujourd’hui les banques n’ont plus besoin d’avoir des agences partout. Elle peuvent à travers des canaux digitaux accéder à la population. Mais avant, il faut avoir des systèmes d’information solides, sécuriser pour éviter la fraude, vulgariser l’éducation financière et développer des produits adaptés à toutes les populations, lettrées ou analphabètes » poursuit-il.

Pour l’Association des Diplômés du Master Banque et Finance du Centre Africain d’Etudes Supérieures en Gestion de Dakar, ces réflexions devraient contribuer au développement de la Côte d’Ivoire et de l’Afrique financière en rendant accessible la banque et la finance moderne au citoyen ordinaire ivoirien et africain, révèle Ligué Laurent, président de cette organisation.

Lire aussi:
L'ANSUT : Certifiée Centre de Formation ICDL par la Fondation International Computer Driving License (ICDL)

Depuis 15 ans, le CESAG de Dakar, par son programme de Master de Banque et Finance, une formation bilingue, met à la disposition des secteurs privé, public et parapublic notamment les banques et institutions financière africaines des cadres opérationnels aux métiers de la finance internationale.

Comments

comments




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *